atelier forge enclume marteau forgeronne artisanat
formation forge atelier artisanat apprentissage

QUI ?

un entourage professionnel solide

Provenant d'un milieu rural et d'une famille ayant toujours travaillé la terre, je porte en moi l'amour des matériaux et des outils qui les transforment.

Suite à mon parcours de formation en architecture et en direction de projets culturels, je décide de me reconvertir dans l'artisanat en 2019. Ma rencontre fortuite avec mon premier formateur Sébastien Mathieu, un forgeron coutelier qui m’ouvre son atelier, a marqué le début de mon chemin vers la forge.

Je passe ensuite un CAP en coutellerie industrielle (le CAP ICC de Barbezieux); lors de mes stages je croise la route de taillandier.e.s, artisan.e.s passionné.e.s dont l’état d’esprit axé sur le partage et la bienveillance, tourné vers demain, m’a fait immédiatement me sentir à ma place. Elles et ils m'accordent leur confiance, me soutiennent et acceptent de me former: je tiens derrière mon enclume grâce à toutes ces belles personnes!

QUOI ?
Des oBJETS UTILITAIRES ET RESPONSABLES

Je fais vivre la forge, pratique ancestrale ancrée dans le patrimoine immatériel collectif, pour la mettre au service d'un défi d'avenir: équiper celles et ceux qui font de leurs mains, en outils tranchants de qualité, leur permettant ainsi de gagner en autonomie. A partir d'aciers et de bois récupérés sur place (autant que possible) ou produits au plus près, je fabrique et rénove des couteaux utilitaires ou de cuisine, et des outils variés de travail du bois ou de la terre, loin des standards industriels.

POURQUOI ?

Pour changer le monde !

Je cherche à sortir la forge de son image viriliste, de spectacle d'un autre âge, pour l'ancrer dans les problématiques bien actuelles auxquelles elle participe à répondre: inclusivité, recyclage, réemploi, réduction des déchets. Il est également important pour moi de visibiliser la place des femmes dans l'artisanat français: seul le travail fait l'artisan.e compétent.e, et ce travail est accessible à toutes et tous.

COMMENT ?

AVEC DU FUN ET DU COLLECTIF !

Pour ne pas s'isoler dans une pratique solitaire et compétitive, l'atelier peut devenir un magnifique terrain de jeu. Quand on aime ce qu'on fait, quelle chance de pouvoir le partager avec celles et ceux que ça intéresse! J'accueille autant que possible stagiaires, curieuses et curieux, évènements... Apprendre les uns des autres, s'entraider, faire ensemble: ça aide à oublier les difficultés de ce métier exigeant qui nous met si souvent face à l'échec. Vous avez des idées à me partager? Parlons-en!